Kitaentreprendre
Publié le - 1017 aff. -

L'Ile-de-France, inaccessible pour la majorité des primo-accédants ?

Trouver et acheter un bien immobilier répondant aux besoins devient de plus en plus difficile. Même s’ils sont nombreux à être intéressés, l’accès est bloqué par les prix. Malgré les chutes enregistrées ces dernières années, les moyens des pluparts ne les permettent toujours pas.

La lutte menée par les primo-accédants

Les études se portaient sur le marché immobilier des 20 régions de l’Ile-de-France. L’université Paris-Dauphine en est l’auteur selon laquelle différents prix ont été comparés entre eux. Evidemment, il y a des facteurs pris en compte comme le revenu des occupants, l’état des biens, …. Parmi les 68000 enquêtés, les statuts et les profils se divergeaient tous : célibataire, avec enfant, locataire, bailleur, …. La conclusion était qu’ils ont été tous lancé dans un parcours de combattant concernant le prix quelque soit la zone géographique comme l’immobilier basque.

Les données collectées permettaient de conclure également que peu de primo-accédant avait la capacité à devenir propriétaire d’un immobilier répondant à la fois à ses besoins ainsi qu’une satisfaction de la situation géographique. Pour Paris, 90% avait cette possibilité. Pour les restants, se procurer un bien devenait un simple rêve. Pour les autres villes, les résultats rapportaient que : 8,5% pour Neuilly-sur-Seine, 10,6% pour Versaille, 48,7% pour Evry en Essonne, 47,7% pour Argenteuil et 46,7% pour Meaux en Seine-et-Marne.

Les opportunités pour les secondo-accédants

Pour les secondo-accédants, la situation est bien différente. Chacun dispose d’un grand privilège pour se lancer dans l’achat d’un bien. L’étude menée sur les mêmes villes indiquaient que nombreux sont ceux qui ont déjà acquis un premier bien, voire même qu’ils ont aussi un projet d’en acheter un deuxième. 2 personnes sur 3 dans la catégorie des secondo-accédants ont la possibilité et les moyens pour de tels investissements.

On compte 64,4% dans le groupe pouvant retrouver le statut de propriétaire à Paris ; 58,70% pour Neuilly-sur-Seine. Dans les autres régions, les pourcentages sont surprenants : 96,70% à Evry et à Argenteuil, 96,50% à Meaux, 95,80% à Saint-Denis, .... Même pour les jeunes ménages, réaliser un tel projet est à portée de main.

Pour les années à venir, les experts estiment que les retombées des prix seront favorables aux primo-accédants. Ce qui rendrait plus facile l’accès à divers types de bien répondant à leurs besoins.

Les publications similaires de "Actus"

  1. 18 Oct. 2017Les caractéristiques d'une table de réunion979 aff.
  2. 21 Août 2017Une grande souplesse de fonctionnement aux associés855 aff.
  3. 31 Juil. 2017Le meilleur endroit pour trouver votre siège social882 aff.
  4. 13 Juil. 2017Savez vous a qui appartient vraiment Bjorg, Bonneterre et cie ?2654 aff.
  5. 15 Juin 2017Team center, une solution de distribution qui va améliorer la productivité de votre entreprise705 aff.
  6. 7 Fév. 2017La création de SAS est en augmentation pour 2017809 aff.
  7. 1 Fév. 2017Patrick Piard souhaite entreprendre dans le monde du cinéma840 aff.
  8. 25 Oct. 2016Pour l'acteur Patrick Piard on investit pas assez dans le théâtre859 aff.
  9. 15 Oct. 2016Entreprendre avec succès avec des accompagnateurs spécialisés945 aff.
  10. 19 Juil. 2016Le coût réel de la création d'une EURL1207 aff.